Observatoire du Sport à Clermont-Ferrand

OBJETS ET BUT DE LOBSERVATOIRE :

L'accélération des changements observables sur différents plans (social, technique, législatif, économique, culturel...) impose une fonction de veille dans le domaine du sport comme dans bien d'autres domaines.

Observer pour connaître et comprendre : telle est la fonction d'un observatoire. L'activité concernée est le "sport clermontois" dans ses diverses composantes.

L'O.M.S. a fondé le projet en 2005 et la première étude sous forme de questionnaire aux associations adhérentes à l'O.M.S. a été faite sur 2006/2007.

 

Le rapport de l'observatoire fut présenté à l'Assemblée Générale en avril 2008 :

Étude : 51 associations adhérentes et 17 associations non adhérentes ont retournées le questionnaire remplit soit 10 737 personnes.

Lieu de résidence : la majorité des personnes pratique un sport dans la ville où ils résident.

Niveau de pratique

37 %  pratique en compétition départementale ou régionale

30 % en perfectionnement et loisirs

22 % en initiation et école de sport

11 % en compétition nationale 

Répartition des licences : 95 % des pratiquants sont licenciés à une fédération dirigeante ou affinitaire.

Encadrement sportif : sur 481 personnes d'encadrement sportif, seulement 30 % disposent d'un diplôme d'Etat et 52 % d'un diplôme fédéral.

Relations avec l'enseignement : maternelle-primaire, collège ou lycéen est très faible voir inexistant dans plus de 70 % des cas.

Patrimoine sportif : est jugé suffisant autant sur les installations qu'au niveau des horaires d'accéssibilités.

Financement : la Ville est le 1er financeur public des associations sportives suivie par l'Etat puis le Conseil Général.

Suivi médical : 47 associations sur 52 ont une majeure partie de leurs licenciés qui passent pas leur médecin traitant. Et seulement 11 associations sur 44 ont recours aux médecins du Centre Médico Sportif (C.M.S.).